Reconnaissance Paris Chantilly

Faire une reconnaissance d’un parcours est toujours un moment privilégié, on peut pleinement apprécier la route et se repérer pour plus tard .
Il est important de faire ce genre de « pré-rides » pour éviter le jour J de se retrouver avec tout un groupe allant dans une autre direction que celle prévue initialement .
Vendredi dernier j’ai eu l’occasion de faire la reconnaissance d’un magnifique parcours dessiné par Silvi.
Il est 10 heures je rejoins Silvi accompagnée de Dada. Nous partons tous les trois direction Chantilly, longeons l’Île-Saint-Denis, traversons Enghien-les-Bains et quittons peu à peu les grandes communes de banlieue, les voitures et les feux de circulations pour un environnement plus rural.
Après une jolie bosse, nous restons admiratifs devant la vue panoramique que nous offrent les hauteurs du Val d’Oise qui surplombent Paris et sa couronne. On y voit la tour Eiffel, le quartier de la Défense, Montmartre… Allez pas de temps à perdre, nous repartons après avoir avalé une goutte d’eau.

hilly forest
Plusieurs kilomètres après, et quelques mises aux points GPS sur la map, qui nous indiquait des passages impraticables en vélo de route, nous passons par de magnifiques routes cachées. Nous admirons les plaines du Val d’Oise. Alors que les bosses se font de nouveau sentir, les forêts nous accueillent à bras ouverts; nous nous y engouffrons, domptant leurs côtes et leurs descentes à vive allure!
Nous sommes passés par des routes, à travers les forêts,  de celles qui vous donnent l’envie de sourire tout le long, des routes qui vous prennent aux tripes et vous remplissent de bonheur au fil des kilomètres.

image

Nous sortons de la forêt et tombons nez à nez avec une descente à 17% sortant de nulle part !
Quand soudain j’entends Silvi crier :

– San Francisco! Yeeeaaah!

Je vois mes compagnons de route dévaler la pente, il faut dire que des pentes de ce genre, ça peut faire penser à la Californie. J’aperçois des ralentisseurs, c’est la première fois que j’en vois de pareils, ce sont littéralement des dos d’âne inversés, attention à ne pas se prendre la roue avant dans ce genre de crevasses sinon, c’est la chute assurée!
Nous traversons de petites communes où une fête foraine est organisée, le temps semble s’être arrêté, pas âme qui vive dehors excepté quelques canards. Nous arrivons dans le luxueux complexe « Les Lys » de Chantilly ressemblant au Wisteria Lane de la série Desperate Housewives.
Au détour de plusieurs ronds-points, nous nous perdons dans ces avenues qui se ressemblent les une les autres.
C’est un peu dépaysés que nous arrivons sur les pavés de Chantilly pour un retour dans le passé avec ce Château magistral. Les pneus gonflés à 8 bars sur ces pavés me donnent un avant goût de Paris Roubaix, j’espère que mes boyaux gonflés de moitié me garantiront plus de confort pour un meilleur moment durant l’enfer du nord.
C’est après la pause déjeuner, déçu de ne pouvoir accompagner davantage mes compagnons de route à cause d’un impératif, que je prends le train. Il ne me reste plus qu’à leur souhaiter bonne route pour les kilomètres restants et les remercier pour ce moment d’évasion cycliste.

image

Publicités

One Comment

Add yours →

  1. Mon terrain de jeu 😉 Les allées forestières de Carnelle, une valeure sure ! Vous avez eu raison de garder cette map pour un temps plus clément.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :