Gran Fondo Octobre

GFP LOGO

Dimanche matin avait lieu le ride d’octobre des Gran Fondo Parisiens.

Cette fois-ci, un nombre limité de rouleurs, inscrits préalablement via un lien que je divulgue quelques jours avant la sortie.
Ce sera désormais comme ça à chaque sortie ; les infos sont données par mail pour réduire le trop grand nombre des participants que j’avais rencontré précédemment.

Cela ralentissait énormément l’allure, doublait les risques de crevaisons, d’accidents. Les Gran Fondo parisiens sont exclusivement ouverts aux vélos de route révisés pour que l’on soit tous au même rythme et surtout la règle d’or d’un ride réussi : on ne double pas le ride leader.
Après un agenda pas mal chargé cet été pour préparer mes brevets, le Portugal, Paris-Brest-Paris, j’ai remis le couvert et j’ai retrouvé quelques 25 motivés. Parmi eux, les copains, Monsieur Eddy 73 François P. , d’autres visages connus, et d’autres que je vais connaître, mention spéciale à la seule fille du groupe: Adriana.

© l’échappée belle

Il y a quelques mois j’avais eu l’idée de faire des rides parisiens pour compléter les challenges Gran Fondo proposés par Strava (le but est de rouler généralement au-delà de 100 kilomètres pour valider le challenge). Accueillis par les sourires de l’équipe de l’échappée belle, l’odeur du café réchauffe les cœurs et les biscuits aussi. Le temps d’échanger un peu avant de se mettre en selle et on grignote ici et là. 8h45, sur nos vélos nous partons direction la vallée de Chevreuse pour 120 kilomètres environ.

22074273486_a214a5a2a4_o© l’échappée belle

Peu à peu nous sortons des grosses agglomérations, traversons les pavés du parc de Saint-Cloud, un brin nostalgique de Paris Roubaix. Une fois sortis du parc, on regroupe tout le monde et nous retrouvons le viaduc de Buc, un de mes endroits favoris. Je trouve ça tellement beau, pour moi c’est la porte de la vallée. Le rythme est bon, ça papote à droite à gauche, en français, anglais, allemand. Dans le peloton, les sourires sont là, le groupe est solide, je suis heureux de conduire le peloton à travers la Chevreuse tant appréciée des cyclistes le dimanche.

21477543574_4908b0131d_o

© l’échappée belle

Nous traversons Gif-sur-Yvette, et peu de temps après avoir attaqué la bosse de Gometz-la-ville j’entends qu’on rigole dans le peloton, on m’appelle… Je tourne la tête et je vois un VTT et un bonhomme, la soixantaine, serein limite le sourire en coin, nous dépasse, nous dépose, il nous dépose littéralement. Même les meilleurs grimpeurs du groupe se cassent les dents en voulant le rattraper. « En même temps il avait l’assistance électrique » diront certains. En haut de la bosse nous nous regroupons et repartons de plus belles le rythme est bon, tout le monde écoute, ça roule deux par deux (par moment 3 mais on dira que je n’ai rien vu) et les sourires sont là. Les kilomètres défilent, la moyenne augmente.

21479134983_0f85386364_o

© l’échappée belle

Plus de 70 kilomètres au compteur direction Dampierre pour une petite pause café, nous sommes alors survolés sur environ 50 mètres par deux cygnes qui décident de s’arrêter en plein milieu de la route, Patrick de l’échappée belle évite de justesse ce cygne téméraire. Je pense que ce passage restera le symbole de la sortie! (Il faut dire que j’avais répété tout l’été avec les deux compères mais on avait un peu moins travaillé les atterrissages.)

wpid-2015-10-13-11.58.16-1.jpg.jpeg
Le vent se lève un peu plus sur les plaines, on se regroupe, on ne lâche rien, tous ensemble, l’effort est commun. On s’abrite les uns les autres, aucune cassure, on garde le rythme.

21479109793_fb2aaeec3b_o

© l’échappée belle

Ça me fait plaisir, décidément ce groupe est parfait! Nous retrouvons Versailles et le peloton commence à se disperser pour rentrer manger à la maison, le challenge complété. Nous serons 6-7 à prendre un dernier café et finir les cookies et beignets à l’échappée belle.

Je tiens à remercier les personnes présentes, c’était un réel plaisir de pouvoir rouler avec vous et vous guider à travers la belle vallée de Chevreuse. Encore merci à l’échappée belle pour son accueil. Rendez-vous le mois prochain pour un Gran Fondo Parisien !

Si vous souhaitez plus de lecture, voici le récit de Bilook
Et des photos avec l’album photo de l’échapée belle

La map :

GFP Octobregran-fondo-120-10-v2

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :