Paris vélo festival critérium

Aujourd’hui, dimanche 25 octobre se déroule le critérium organisé par la mairie de Paris et Golazo sous le nom Paris vélo festival critérium !

wpid-wp-1445780128524.jpeg

6h45: je retrouve François avec qui j’ai roulé sur mon brevet des 600 kilomètres. Romain, de l’échappée belle n’est pas à l’heure, alors on avance tranquillement rue de Rome et je suis victime d’une crevaison. Je regarde le pneu. Impossible à réparer; il m’en faut un autre. Il est complètement tailladé, je suis dégoûté, pas de critérium pour moi!

image

C’est alors que Romain m’appelle pour savoir où l’on est. Il est encore chez lui, je lui demande alors s’il a de quoi m’aider. 5 minutes à peine, il est déjà là me donne un pneu flambant neuf, une fois celui-ci changé, une nouvelle chambre à air mise en place, je regonfle et on repart aussitôt!

Daniel m’appelle pour savoir si nous sommes arrivés, je ne le trouve pas , et je ne trouve pas mes amis Torkel et Tim non-plus. Tant pis, ce sera sans eux! Dommage j’avais bien envie de rouler avec Tim et Daniel aussi. On les retrouvera peut-être durant la course. On reste ensemble avec Romain et François jusqu’à ce que le départ soit donné.
Un petit AC/DC suivi d’un Final Countdown d’Europe nous mettent dans l’ambiance, dommage qu’il n’y ait pas des enceintes tout le long du parcours, ça aurait été bien d’avoir de la musique!

wpid-wp-1445805462813.jpeg

© L’échappée Belle

Parcours Crit pvf

Les règles de sécurité sont données, le parcours est expliqué: 65 kilomètres sur les quais, les voies sur berges de Paris, sans voiture, les carrefours bloqués pour nous, c’est une première et c’est tout simplement génial! Les motos partent devant.

Le décompte commence, 5, 4, 3, 2, 1 c’est parti!

J’essaie de me placer dans le peloton de tête. J’y parviens, je reste au chaud, ça roule bien, et vite, je suis déjà à 53km/h alors que je ne suis pas encore musculairement chaud, du jamais vu! On entre dans le du tunnel de la voie Georges Pompidou, sous le Louvre, des centaines de cyclistes roulent à vive allure, ça fait du bruit. Le peloton respire, le tunnel fait caisse de résonance, nos roues profilées et nos cassettes sonnent à l’unisson. C’est une expérience incroyable

On se croirait au tour de France!

On ressort, toujours à pleine vitesse, le groupe s’approche de pont de Sully et là, première difficulté, les pavés en monté et le virage sec à gérer avec le rétrécissement de chaussée. Ça freine, mais le peloton reste compact, il faudra faire gaffe ici.

Les virages se suivent et les coureurs attaquent tout de suite après !

Ça va vite sur les quais, on revient sur la Concorde, que je n’ai pas vraiment eu le temps de regarder, on passe sur le pont d’Iéna face à la tour Eiffel, virage à droite et au bout virage en épingle. Il va falloir être prudent et bien gérer son virage. Ça passe. Les tours se succèdent mais la vitesse reste constante. Comme prévu, à la sortie de Sully, chute collective, je réussis à m’extirper du peloton au sol essayant de rattraper la tête.

image

3ème tour, je vois à la sortie de l’avenue de New York le peloton  stopper net. Un grosse chute a lieu, les mecs ont du se déporter en faisant les danseuses… Je retrouve Torkel en train de remonter sur son vélo, un rapide coup d’œil, ça a l’air d’aller, quelques égratignures mais rien de grave le vélo est OK. On repart, mais le peloton s’est coupé en deux, et même en faisant l’effort tous ensemble nous ne réussirons pas à rattraper la tête. Tant pis, nous serons le deuxième peloton.Dernier tour, on reste compact, ça prend les relais, ça bosse ensemble jusqu’au pont d’Iéna, les derniers virages sont là et pour le fun, je termine en sprint les 300 derniers mètres du 5ème tour bouclant ainsi les 65 kilomètres du critérium en 1h34.

Très heureux d’avoir vécu ce moment, pas de grande déception de ma part, j’étais là pour profiter avec les copains, je suis bien content d’avoir bien roulé et surtout de n’avoir chuté! En tout cas ça m’a donné envie de recommencer et de rouler en course, ou tout du moins m’entrainer pour. Car malgré le foncier que j’ai travaillé cette année, l’exercice est différent entre endurance et explosivité en course. Merci à la Mairie de Paris pour l’organisation; c’était top !

wpid-wp-1445785943157.jpeg

Un grand Bravo à Tim qui fini premier pour sa première course en vélo de route de la saison. (Le bonhomme à plus de 50 critériums à son actif avec pas mal de podiums et top 10 cette année en pignon fixe)

La map du parcours :

strava Crit

et les résultats

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :