Pedal Greece – Septembre 2019

C’est sûrement suite au manque de soleil et de température au delà de 25°C que j’ai décidé de revenir sur le weekend Grec que j’ai passé aux cotés de Pedal Greece en Septembre dernier qui me renvoie dans mes souvenirs les plus chauds de l’été.

Début Septembre 2019, je m’envole en direction d’Athènes pour un weekend sur les routes grecques avec l’équipe de Pedal Greece pour #SPARTANROADS au programme 3 jours sur le vélo au départ de Sparte pour visiter la région du Péloponnèse. (à noter que les séjours font désormais 5 jours).

0788B492-52D8-41F7-BC93-DA5599446401

Une fois arrivé, je rencontre Agi le co-fondateur de Pedal Greece, Mike le photographe qui nous suivra pour immortaliser ce weekend et Tom Owen un journaliste et fondateur de Fausto Agency.

Arrivés de nuit, nous dormirons sur les hauteurs à Tripi pour être précis après un diner au restaurant où évidement la nourriture est incroyablement bonne, en contre bas, la vallée est endormie. Nous rencontrons le reste de l’équipe, qui étaient déjà sur place aujourd’hui en ont profité pour aller rouler et faire du dénivelé positif, il y a les ride leaders et autres participants de l’excursion, tous sont Grecs mais parlent couramment Anglais.

EFFFA1BB-9691-4914-93AF-492E934AA4DD
Le groupe se constitue de Tom, Théodore, Apostolis, Razis, Doros, Loukasn Agi en voiture suiveuse, Mike à la photo et moi.

Pour le premier jour Agi nous a concocté une bien jolie map avec un départ de Trip direction la baie d’Aeropoli, nous descendons en direction de la première ascension, sur une route avec vraiment peu de trafic, nous sommes entourés d’arbres et de roches. Le climat est aride, et il me suffit de quelques coups de pédales pour tremper le maillot.

Nous arrivons au sommet du col d’Artemisia sur le massif de Parnonas où nous attends Alex qui gère tous les ratios, boissons fraiches, des barres, des fruits, posté à coté d’une fontaine d’eau fraiche nous en profitons pour nous rafraichir avant d’entamer une belle descente vers Kalamata.

20190906-12.23.54fb
© Mike Paschos

Les vues sont magiques, nos traversons la région du Péloponnèse, pour aller en direction d’Aeropoli qui est en bord de mer sur l’un des doigts de la main de la Grèce.

4D20C423-FFCB-4DEF-9760-8052F9775E42
2B4F9AAC-39C5-465C-A745-7E10CB60FB93
Le paysage se change au fur et à mesure que nous pédalons, de la verdure nous passons lentement aux bords de mer et aux roches. Quelque temps plus tard nous nous arrêtons de nouveau sur le bord de plage pour manger et remplir les bidons d’eau fraiches, et pour s’adonner aux cafés glacés que les Grecs sirotent pendant des heures.

20190906-16.43.15fb
© Mike Paschos

Nous arrivons surplombant la baie où nous séjournons pour les deux prochaines nuits, je m’arrête pour immortaliser ce moment, c’est sublime. On regroupe pour arriver tous ensemble à Itylo, là ou nous attends une mer transparente à 27°C, une bonne douche puis nous assistons aux briefing pour le jour suivant autour d’un délicieux repas dans le village d’en face pendant que le soleil se couche lentement.

09A9C36D-922C-49AF-A66D-CBA298D03FAF

C027B0B2-0750-42D0-B548-50CA85DE4527
Jour 1 :
128 kilomètres 2200m de dénivelé Day 1 Pedal Greece.png
Le jour suivant nous ferons une boucle d’Aeropli à la pointe d’Achilio, au programme
95kms et 1750m de dénivelé avec de bons raidars et ca directement à 3,5kms du départ.

A786173E-352B-464E-8A7B-3A14071FA0AA

Il fait déjà très chaud ce matin, nous aurions peut être du partir plus tôt pour éviter de souffrir de la chaleur dès notre départ. Tant pis pour cette fois! Nous surplombons de nouveau la baie d’Aeropoli de l’autre coté, avec en face de nous la mer et les montagnes vertes du Péloponnèse.

9F3BF121-F0C0-4960-9986-366A7E0335DB

De ce coté, c’est très aride, est rocailleux, le goudron a un bon rendement, nous entamons une descente de presque 25 kms pour un premier stop dans un café à l’ombre pour siroter un café glacé, et surtout pour profiter de la vue que nous offre la terrasse du café, en face, la mer, transparente et turquoise, c’est magique.

20190907-10.49.19fb
© Mike Paschos
20190907-10.18.35fb
© Mike Paschos

Je m’attendais à l’architecture que l’on voit sur ces cartes postales grecques et mes compagnons de routes m’expliquent que les maisons blanches sont principalement sur les îles, ici au sud c’est de la roche grise taillée et avec du ciment, avec des maisons aux allures de châteaux fort perchés sur les hauteurs. Nous reprenons nos vélo pour remonter vers Vathia et enchainer sur Achilio et ses pentes à plus de 10%. Partout où nous roulons, le bleu de la mer se confond avec le bleu du ciel.

20190907-12.24.07fb
© Mike Paschos

198C40F7-08CF-44BC-AA64-2F267E294E44

Nous roulons, échangeons au fil des kilomètres nos anecdotes, expériences cyclistes, mes camarades se font un plaisir de me parler des endroits ou nous passons, il y a une fierté d’être cycliste et Grec, il est vrai que peu de personnes ne pratique le cyclisme là-bas, mais tous on cette culture de la belle map, du beau vélo et du kit qui va bien avec.
Les ravitos sont salvateurs pour se rafraichir, se réhydrater, grignoter et profiter de l’ombre que ces figuiers nous offrent dans ces petits villages perdus aux milieu de la campagne aride. Ces arrêts nous cassent les pattes à chaque fois en repartant, mais c’est l’histoire de quelques tours de manivelles pour faire passer le lactique et la vue est tellement dingue qu’on en oublie ces douleurs immédiatement.

DCIM100MEDIADJI_0541.JPG

Nous revenons au niveau de la mer vers Kokkala pour rentrer sur Itylo, afin de finir la journée avec un bain dans la mer, avant d’avoir le briefing sur la dernière journée qui nous ramènera à Tripi à côté de Sparte.

Jour 2 : 95km 1750m de dénivelé

Day 2 PG.png

Le troisième et dernier jour, je n’ai pas envie de repartir d’ici, c’est tellement beau, la nourriture y est délicieuse et saine, la vue est incroyable, la mer a température d’un bain, mais toutes les bonnes choses ont une fin!

Honnêtement de vous à moi, qui a envie de repartir quand on se réveille avec ce genre de vue?

IMG_7351.jpg

Aller, assez rêvassé ! Une la valise bouclée, habillé et le petit déjeuner avalé sur le bord de la plage, Il faut y aller, et nous commençons directement l’ascension à froid car nous faisons à peine 300 mètres pour nous retrouver au pied de la première difficulté de la journée. Ce sera aussi l’occasion de revoir cette baie incroyable.

D7F0526D-8A0C-47F5-951A-1D82A11CFDD5
Une dizaine de kilomètres plus tard, nous arrivons au sommet, suants, chouette ce n’est que le début de la journée et il fait déjà tellement chaud, à 9h du matin nous avons 29°C l’air est humide et chaud ce qui rends difficile de respirer convenablement.

Direction Xirokampi pour un ravito à l’ombre. Nous nous arrêtons pour remplir les bidons qui sont déjà vides. 10 kilomètres de montée pour 10 de descente dans la campagne, le paysage change de nouveau, tout est plus vert, les routes sont calmes et traversent les champs d’oliviers qui s’étendent à perte de vue.

CB7B0765-14CE-4282-9AB2-9877F9A049EA

Sparte est proche, le trafic se densifie, mais nous restons groupés histoire que Mike nous tire encore le portrait avant d’arriver sur Tripi. C’est la dernière ascension pour revenir au point de départ initial et profiter de la vue de jour de la vallée.

6598FABB-37D7-44D6-A872-7375C2C7116A

4DD14FE9-5B71-41A6-8803-AFE445D56773

25D1FB7A-1CED-4B3D-A8C5-EFAA32E7B33D

Le pourcentage de la côte s’accentue, Apostoli le coursier, Douros le pacer et moi entamons l’ultime ascension coudes à coudes, pour finir en sprint en haut de la bosse. Une douche, un plongeon dans la piscine de l’hotel, nous emballons nos vélos dans leurs boîtes rigides, pour reprendre l’avion le lendemain après-midi d’Athènes.

Jour 3 :
78 kilomètres 1450m de dénivelé

Day 3 PG

Tom et moi nous quittons l’équipe avec qui nous avons partagé ces beaux moments pour prendre la direction de notre Airbnb en voiture ramenés par Agi et Mike à Athènes. Le lendemain matin je décide d’aller à Acropolis dès l’ouverture pour faire un peu de tourisme, c’était la première fois que j’allais en Grèce et séjournant à Athènes pour la nuit, je ne pouvais rater ça. C’est lunaire, ca surplombe la ville qui grouille en contre bas, les chats sont partout aux abords d’Acropolis entre les cars de touristes et le soleil écrasant dès 8 heure. C’est chargé d’histoire à chaque endroit ou mes yeux se posent. Étant gosse, j’étais fasciné par la Grèce antique, la mythologie ça me rappelle mes années collège.

E5E0D3AD-AFAD-4F6C-8F3C-B541F8F25F15

9E178BEB-F2BC-456E-85C3-BEBCF9ABA7E9

Quelques temps plus tard, je retrouve Tom dans un café avant de rendre l’appartement et de retrouver Agi en fin de matinée afin de nous faire visiter un peu les petites rues d’Athènes et ses deux magasins de vélos dont il est propriétaire, 48×17.

L’heure de départ approchant on file en direction de l’aéroport pour rentrer chez nous un peu plus bronzé qu’il y a 4 jours, avec de belles images en tête et de belles rencontres après ce weekend.

Vous trouverez plus détails sur leur site Pedal Greece : https://pedalgreece.com/
Ainsi que mon interview (en Anglais).

Puis sur Instagram mes vidéos IGTV :

Jour 1

Jour 2

Jour 3

Merci à l’équipe de Pedal Greece encore une fois pour ce weekend mémorable.

C58D3320-4A0B-4064-9934-D0BE6323F29F
Impossible de repartir sans saluer Léonidas à Sparte – THIS IS SPARTA !

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :