Sa Calobra – Sa Calobro

Il y a quelques jours, j’étais à Majorque, dans le village de Sineu plus précisément. Avant de quitter l’île, nous étions plusieurs à vouloir découvrir le mythique Sa Calobra. Après s’être motivés les uns les autres, nous faisons quelques courses pour le lendemain.

C’est vers minuit que nous nous quittons pour une très courte nuit puisque nous nous retrouverons  4h30 plus tard. Dix rouleurs motivés pour monter le Coll dels Reis au petit matin. Les lampes chargées durant la nuit, nous partons à l’aventure sur les routes désertes de Sineu. Nous sommes en pleine campagne, l’épais manteau de la nuit nous couve, nos lumières n’éclairent que très peu, nous sommes deux par deux, l’esprit des brevets randonneurs transpire.

img_20160214_045412.jpg

Il y a plus de 7 nationalités différentes qui complètent notre peloton de 10, mais nous sommes unis dans cette aventure. La nuit est belle les étoiles scintillent au dessus de nos têtes casquées. Il fait doux, nous commençons l’ascension des cols environs. Nous arrivons au crépuscule sur le haut du Sa Calobra.

img_20160224_223822.jpg

En bas, des sinusoïdes goudronnées, du vent, des chèvres et les vagues qui se cassent sur les roches en contre bas sur la plage. Les premières lueurs du soleil arrivent, nous descendons le serpent et immortalisons ces instants magiques.

img_20160218_152621.jpg

img_20160216_213729.jpg

Capture d’écran 2016-02-22 à 00.13.26© Johan Björklund

Une fois arrivés en bas, nous repartons pour l’ascension du monstre qui se dresse devant nous, en haut duquel d’épais nuages se sont formés depuis la première descente. Le sommet est presque étouffé par ces nuages gris. Il va pleuvoir, et à coup sur nous serons dessous…

img_20160215_164934.jpg

Nous grimpons, et quelques coups de pédales plus loin nous entendons des bruits de sabots. Nous nous retrouvons face à un âne, seul, peut-être que lui aussi venait de descendre le Sa Calobra de bon matin, après tout, pourquoi n’y aurait-il que nous?

Capture d’écran 2016-02-22 à 00.12.54
© Johan Björklund

Les virages sont courts et l’élévation est rude, mais je parviens à rouler sans problèmes, à mon rythme, profitant du spectacle, et me battant contre le vent de face sur certaines parcelles de la montagne. Des chèvres postées sur les arbres et sur les roches nous regardent passer alors que les premières lueurs du soleil commencent à colorer les roches.

img_20160216_085823.jpg© Johan Björklund

img_20160216_224706.jpg© John Braynard

Une fois en haut la température se rafraichie, les meilleurs grimpeurs sont déjà arrivés. Nous n’avons rencontrés aucune voiture durant l’ascension, c’était la notre, personne aux environs sauf notre souffle et nos coups de pédales.

img_20160214_225252.jpg

img_20160214_112007.jpg

Nous étions seuls sur les routes et face à tant de beauté. La descente de l’autre coté du col commence, les virages s’enchaines, les coups de pédales se font de plus en plus fort. Quand la pluie commence à s’inviter à notre partie de plaisir. Nous passons à coté d’une station essence, lorsque 10 mètres plus tard des grêlons nous tombent dessus.

img_20160215_120851.jpg

Nous nous abritons, timing parfait pour remplir les bidons. Nous continuons la descende sur une route trempée. La veille on nous avait dit d’être extrêmement prudents sur les route de Majorque, car elles sont très glissantes par temps de pluie. Mes freins ne sont pas aussi efficaces que je l’imaginais, j’ai l’impression d’avoir un freinage quasi inexistant alors que ma vitesse ne cesse d’augmenter. Finalement sur les derniers kilomètres, le soleil réapparait, et ses rayons commencent à nous réchauffer et à sécher les routes trempées.

img_20160214_202034.jpg

Il s’est passé quelque chose de magique que je ne saurai expliquer durant cette sortie.
La veille, elle paraissait totalement folle quand nous avions décider de ne quitter Majorque qu’une fois le Sa Callobra grimpé. Au final, ce fut un grand moment pour nous tous, un moment de pur bonheur, à jamais gravé dans ma mémoire. Si je devais qualifier ce ride en un mot : Bromance.

Merci Frank, John, Johan, Jan, Patch, Walter, Florian, Paul, Dirk.

img_20160215_092855.jpg

La map:

Capture d’écran 2016-02-21 à 22.50.55

Publicités

One Comment

Add yours →

  1. Il est si incroyablement beau là-bas. Bientôt, je serai aussi là-bas et profiter…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :